La sculpture et le média

Pour aborder la “sculpture et le média”, différents l’un de l’autre, il convient de placer la sculpture dans sa caractéristique d’œuvre d’art.

Sculpture et média

L'œuvre d'art

L’œuvre qualifiée d’œuvre- d’art possède cette particularité d’être “immédiate”.
Qui n’a pas ressenti la différence entre :

  • contempler une peinture dans un livre, et la découvrir dans un musée ?
  • Ecouter une musique chez soi et assister à un concert ?
  • regarder un film sur un écran de télévision, et le découvrir dans une salle de cinéma ?

Il s’agit de -vivre- l’œuvre. L’œuvre est immédiate, c’est à dire que son potentiel et son intérêt lui viennent de la “non- distance”, la “confrontation”, avec le regard et l’intellect.

L'œuvre d'art et le média

Prétention

C’est l’immédiateté de l’œuvre d’art qui oppose “média” et “immédiat”.
L’immédiat du média est une prétention !
– une courte vidéo postée sur un réseau social moderne ne s’appelle t-elle pas “réel” ?
Inévitablement différé, le média ne raconte pas le fait dans son présent. Cela entraine une différence d’avec la réalité. 

En réalité il n’y a qu’une chose qui soit immédiate : c’est l’œuvre d’art, le chef d’œuvre, en raison de sa participation au temps, sa fusion avec le temps. 
Qui n’a pas vu que la statue est un moment fixé ?
Cette immédiateté de l’œuvre lui donne une part avec la vérité. 

Limites de l'œuvre d'art

  • Limite de la sculpture dans sa capacité de mouvance.
  • Limite du cinéma dans sa capacité tri-dimensionnelle
  • Limite du concert à être “en direct”

Limites du média

  • Limite de son immédiateté
  • Limite de sa tridimensionnalité
  • Limite de l’évènement à être vécu “en réel”

L’œuvre qualifiée d’œuvre- d’art possède cette caractéristique d’être “immédiate”. Qui n’a pas ressenti la différence qu’il y a entre contempler une peinture dans un livre, et la découvrir “en réel” dans un musée ?

A lire également