La sculpture sur pierre

Façonner des pierres issues des couches géologiques. La sculpture sur pierre est un acte de mise en forme de la matière.

Un Art, une Tradition, une Matière

Un Art : La sculpture est technique mais elle est aussi un art, et des plus grands !
Une Tradition : La sculpture s’inscrit dans l’histoire par son passé et ses œuvres prestigieuses !
Une Matière : La sculpture est d’abord le travail d’une matière. Les matières les plus résistantes sont plus adaptées à des œuvres pérennes !

sculpture pierre technique tutoriel

Une matière pour la sculpture :

Martin DAMAY, tailleur de pierre de formation a choisi la pierre, cette matière noble pour la création de ses sculptures.

La pierre donne au sculpteur une confrontation directe :

  • la dureté et la résistance de la pierre,
    mais cette résistance l’attire !
    Instinctivement l’artiste sait la pérennité de son geste lors de l’approche des matières pierres ou marbres.
    Le retrait de matière influe le geste de l’artiste ; la forme naissante, apparaîssante est en effet une forme en « positif ». L’intérêt de la sculpture est donc :
  • le volume
  • la saillie

Le retrait des morceaux de pierre consiste donc à faire apparaître la saillie et le volume, créant ainsi des ombres et des lumières dans des plans actifs et passifs.

Des particularités

La sculpture sur pierre est une particulière en ce qu’elle est différente des méthodes d’ajout comme

  • le modelage en argile,
  • ou techniques préparant la fonte.
    Le sculpteur joue sur les formes, les lignes, etc… La sculpture est par le fait même monochrome ; La « couleur » résidant dans son jeu propre d’ombres et de lumières. Son expressivité est tributaire de sa matérialité. Etant de fait « objet matériel » son expressivité est faible: sans mouvement, sans couleur pigmentaire…

La sculpture, du concret

Créer une sculpture est en soi une quête définie : création / objet matériel / concret. Création de quelque chose qui n’est pas (ou qui « n’a pas encore été »), en utilisant des choses qui sont.
« Créer signifie aussi « faire advenir à ».
Dans ce « advenir à » il y a quelque- chose qui n’est pas.
Pourtant la beauté existe, elle fait partie des choses qui SONT.

La création d'une statue

Des méthodes

En sculpture sur pierre, Martin Damay utilise deux méthodes, pour la ronde bosse (statue) et pour le relief (haut et bas-relief).

La sculpture "directe"

– La sculpture directe

Celle – ci oblige le sculpteur a posséder un fort concept de son projet, afin de palier aux manques d’équilibre de sa sculpture.

La sculpture directe est une méthode contemporaine.

La sculpture "indirecte"

– La sculpture indirecte

La sculpture sur pierre indirecte, consiste à créer une maquette préalablement, pour pouvoir la reproduire à une échelle choisie.

La sculpture “indirecte” est une méthode fiable.

sculpture pierre technique tutoriel
Sculpture sur pierre directe (sans maquette ou modèle pré-établi)
sainte angele merici statue uzès pierre sculpture martin damay
sculpture statue en pierre sculptee naturelle taille de pierre decoration

Sculpture sur pierre indirecte (avec maquette à échelle proportionnée)

Les sculptures réalisées en taille directe sont souvent naïves, spontanées, stylisées, et épurées.
Les sculptures réalisées en taille indirecte permettent un contrôle et une plastique très élaborés de l’œuvre.

En complément :

Des outils

Les outils utilisés sont ceux qui permettent le meilleur résultat pour le but recherché.

Traditionnellement les outils principaux sont au nombre d’une dizaine :

  • massette
  • burins de sculpture ou ciseaux
  • crayon
  • gradines de sculpture
  • pointe
sculpture sur pierre natureklle sculptee statue martin damay avignon

Le travail et la pierre ! un apport réciproque

La taille de pierre a en quelque sorte façonné l’artiste lui- même dans son approche de la matière :
Formé à la fin des années 1980, Martin DAMAY a découvert le travail de la pierre manuel, et des outils électroportatifs.
Sous l’angle de l’optimisation du travail, chaque pierre taillée ayant sa place prévue, les techniques qui permettent l’insertion des éléments dans l’architecture sont précises, objectives, rigoureuses.

A partir du début des années 1990, les techniques de taille de la pierre se sont développées pour une plus grande production, et ainsi le travail de la pierre s’est mécanisé, industrialisé.

Consulter aussi : La sculpture sur pierre

Des tutoriels sur YT

Continuer

Article du Blog

Voir aussi :

« Montre moi la voie ! » demande Michel- Ange à Dante
– « Ecoute », lui répond Dante.

« Michel Ange » film de A Konchalovsky, 2019

La création d’une sculpture

 

Pour cet article il s’agit de l’acte de création d’une sculpture, afin d’améliorer toujours la sculpture si possible !
J’ai débuté cette réflexion particulière il y a assez longtemps pour le remarquer ;

La question vint des découvreurs de mes sculptures : « combien de temps vous a t-il fallu pour faire cette statue ? » ;

Comme toujours j’essaie de répondre en vérité : Si d’une certaine manière je peux donner une date de la fin de la création de l’œuvre, pour le début et pour préciser la date et le jour du commencement de l’œuvre cela est plus difficile :

Ai- je commencé lorsque j’ai posé le ciseau sur la pierre ? : De le dire de cette façon ; cela supposerait un manque de préparation de la sculpture, ou, une technique qui me permettrait d’aboutir la sculpture en quelques heures, en quelques instants, en ayant une foi inébranlable en une inspiration qui obéirait à mon geste…! 

La création d’une sculpture nécessite préparation

  • Concept pré établi »
  • image cordiale »
  • Confiance en le souffle »
  • image pré- créée dans laquelle intervient la volonté »

Autres idées sur le sujet : la volonté ! intervient – elle dans l’aspect plastique ? c’est à dire que spontanément l’aspect plastique ne serait pas là ? mais que deviendrait une sculpture sans cette plastique, ses volumes ? Le volume est bien à la base de la sculpture , comme devrait l’être dans la peinture…

Mais cet aspect, cette notion du volume n’est elle pas en crise aujourd’hui ? Si la volonté intervient dans celle-ci , alors cela exige effort ! un mot tabou aujourd’hui ! pourtant les amateurs de sculpture et de sculpture sur pierre ne manquent pas, exigeant aussi des efforts ! mais effort physique ! La notion plastique du volume exige effort mental !

La création d’une sculpture

« La création, c’est l’acte lui- même, initial, un seul instant, bref, qui est continué, prolongé… »

Dans le mot « création » il faut entendre « original »: il y a

  • un début à la réalisation
  • et une fin.

– La fin est décidée par moi : l’œuvre finie exprime t-elle ce qu’elle doit être ? le concept qui a précédé l’œuvre est- il là, c’est à dire existant ?

La matière se retrouve au second plan dans l’œuvre. L’existant, l’esprit qui jaillit de l’œuvre efface la matière.
Dans l’expression « création » il faut donc voir :

  • idée de l’œuvre (dessin, maquette de la statue…) originale, personnelle.
  • Chemin de l’apparition de l’œuvre.
  • Fin de l’œuvre décidée par moi même.

Une œuvre existante peut inspirer en moi le désir d’une nouvelle statue, cela ne signifie pas que l’œuvre en projet existe déjà ; Au contraire, l’œuvre existante ne porte pas ma marque et elle n’entre pas dans mon concept ; elle n’exprime pas ce que je veux dire. Elle me laisse avec l’impression donc :

  • d’un manque
  • d’un faux
  • d’une contre vérité

La notion du volume est en crise aujourd’hui.
Si la volonté intervient dans celle-ci, alors cela exige effort, un mot tabou aujourd’hui !
Pourtant les amateurs de sculpture sur pierre ne manquent pas, exigeant aussi des efforts ! mais effort physique ! La notion plastique du volume exige effort mental