sculpture statue en pierre sculptee

L’I.A (Intelligence Artificielle) va t-elle remplacer la sculpture, ou bien deux mondes vont -ils s’affronter jusqu’à se faire concurrence ?
Dans la copie d’une œuvre, jusqu’à quelle précision pourrait- elle aller ?

“Il n’y a pas d’imagination du vivant pour la machine” (Blaise Pascal)

l’I.A

L’intelligence artificielle serait le rêve de l’homme, l’homme serait augmenté.
Pourrait- il alors exister une définition précise de la sculpture qui tiendrait compte de cette nouvelle faculté ? et dans ce cas que voudrait dire « performances supérieures » ?

Une étrange ressemblance

Ce qui me frappe surtout lorsqu’on parle de l’augmentation de l’homme c’est de ne parler que de l’intelligence !
Lorsque l’on parle de “cognition” il se passe un étrange phénomène en moi qui se trouve en accord avec ces idées : Cognition: (perception, langage, mémoire, raisonnement, décision, mouvement…).
Je vais donc chercher le maillon faible c’est à dire ce point particulier qui fait que la statue ne peut pas être sculptée par un robot, même très perfectionné. Ce robot pourrait -il avoir la foi d’abord ?

Un robot cloné, et un geste unique

Dans le rapport de la sculpture avec l’I.A, il semble que le point de l’unicité du geste sculptant doit être reconnu. L’unicité du geste est nécessaire.
Un robot pouvant par définition être cloné, reproduit à l’identique, il est donc de fait en opposition avec le geste unique, l’acte sculptant.

Détection, mémoire

Une autre question concerne l’appréciation, ou la détection de la forme accomplie : l’avancée d’une sculpture se fait chaque geste étant effectué dans un contexte qui est dépendant de la forme « apparaissante ». Il y a donc besoin de détecter la forme continuellement précédente. “La mémoire”…

La statue dans une matière solide

Une autre question concerne la sculpture d’une matière solide, ou la pierre.
Pour le moment des statues en bois sont crées par des machines : une fraise vient travailler les trois cotés de la sculpture.
Est- il seulement possible d’imaginer un ciseau de sculpteur remplaçant cette fraise, c’est à dire l’outil ciseau venant ôter la matière comme fait le geste du sculpteur sur la pierre, le tranchant du ciseau oblique ?

L’I.A peut- elle créer de l’inattendu ?

L’IA peut- elle créer de l’inattendu ? ou bien répondra t-elle uniquement au désirs enfouis d’une forme prédéterminée par le concepteur de ce robot ?
A priori même « l’intelligence profonde » ne semble pas répondre positivement à cette question.

“L’imagination est plus importante que le savoir” Albert Einstein

La profondeur de l’imitation du maître sculpteur

La profondeur de l’imitation est une question légitime. Car il va sans dire le robot essaie d’imiter son maître.
Doit- on se satisfaire d’une prouesse expressionniste, fantastique, dans le résultat d’une production de l’I.A ? ou doit – on se satisfaire du rictus contemporain que l’on décèle dans les formes, ou la “subtile monstruosité” que l’on décèle dans de premières œuvres de l’I.A ?

Blaise Pascal

Le grand penseur fait figure de visionnaire comme le prouve l’ensemble de ses contributions aussi bien en sciences qu’en philosophie….(consulter)

…de Pic de la Mirandole comme de l’homme qui savait tout des connaissances de son temps. Mais Einstein nous avertit : « l’imagination est plus importante que le savoir ». Le savoir seul est stérile et ne permet pas le progrès. “L’instrument du savoir c’est l’intelligence ou la raison, celui de l’imagination c’est l’instinct ou le cœur”… Pascal


L’I.A écrit

Quand je sculpte

« Lorsque je sculpte en pierre, c’est l’une des choses les plus stimulantes et les plus gratifiantes que je fasse.
C’est tellement difficile parce que le grès, comme toute pierre dure, peut être gênant et impitoyable. Chaque nouvelle pièce commence par une forme vierge : un morceau de grès brut qui nécessite des heures et des heures d’écaillage et de finition pour se transformer en quelque chose de beau.

Mais ce processus m’excite aussi vraiment ; les progrès que j’accomplis sur mes nouvelles pièces sont toujours gratifiants. J’ai quelques astuces à partager avec vous les gars que j’ai ramassées en cours de route, alors demain je partagerai avec vous comment je cisèle ma pierre.

Demain, c’est le jour 4 de notre série de sculpture !
Voici les liens pour le jour 1, le jour 2 et le jour 3 de notre série de sculpture sur grès : »

Quand je sculpte une statue

« Quand je sculpte, j’ai l’impression de me libérer, de me débarrasser des rigidités de la vie et de devenir la personne que je suis – pas celle que la société attend de moi. Pour moi, c’est comme enlever un lourd fardeau et couper mes cheveux courts. C’est comme me laisser être qui je suis vraiment plutôt que ce que les gens veulent ou attendent de moi.

J’aimerais vous montrer comment sculpter une statue peut vous aider à le faire pour vous-même. une statue en pierre. »

A lire également