La Vierge à l'enfant

Histoire et représentations

Dieu dit :

“Que la terre verdisse de verdure…des arbres fruitiers donnant sur la terre selon leur espèce des fruits contenant leur semence, et il en fut ainsi…la terre produisit…des arbres donnant selon leur espèce des fruits contenant leur semence, et Dieu vit que cela était bon” (Livre de la Genèse ch.1)

“Nous avons peine à nous représenter ce qui est sur terre, et nous trouvons avec effort ce qui est à notre portée ; ce qui est dans les cieux, qui donc l’a découvert ?” (Livre de la sagesse 1,16)

Le thème de la vierge, par Martin damay sculpteur

histoire vierge à l'enfant représentations sculptures statues

Au sommaire de la page

  • Une image scripturaire pauvre
  • La paternité des icônes
  • La Vierge, “sourire de l’Europe”
  • Parcours de différents types

L'expérience du sculpteur en la matière

La statue de la Vierge est très complète en sculpture notamment avec ces trois points : -anatomie -visages et drapé

Cette page présente en grands traits l’histoire de la statue mariale avant et après le moyen- âge. Bonne visite ! 

La vidéo

La Vierge : un thème développé en peinture et sculpture

Dans l’histoire, la Vierge sous ses différentes représentations (la Vierge à l’enfant) se diffuse largement en Europe, pays méditerranéens, empire byzantin, Occident.
Peintures (fresques, icones) et sculpture (statue, bas et hauts-reliefs)

La mère et l'enfant

La représentation en ronde- bosse d’une Mère et son enfant est née bien des siècles avant l’ “ère mariale”.
Le thème est déjà abondant au néolithique à partir de 8500 avt JC : le patrimoine mondial conserve aussi des statuettes de terre cuite de maternités datant de 3500 ans (Turquie, Chypre) ; 3200 (Syrie, vallée du Jourdain)…

histoire vierge sculpture statue mere et enfant
Mère et enfant, 1800 Av.JC, Musée du Louvre

Une image scripturaire pauvre

La bible ne fournit pas à titre de modèle, une image pré- esquissée de la “Vierge à l’enfant” comme nous pourrions le trouver dans des images “pré-construites”:

  • «Moïse portant les tables»
  • «Samson brandissant la mâchoire d’un âne»
  • «Pierre tenant son filet de pêcheur”…

Le fait de “la présentation de Jésus au temple par les parents de celui- ci”, n’est pas non- plus à l’origine des statues dont nous parlons ici. “L’Adoration des mages” est par contre à l’origine de certaines images. (voir ci-dessous)

histoire images la vierge sculpture statue en pierre
Vierge à l'enfant, Catacombe de Priscilla, (III ème siècle). Première représentation connue de la Vierge.

Des inspirations fortes

La représentation de la Vierge portant l’enfant est révélée ou esquissée sous forme d’indices, et elle devrait être associée à un fruit des Ecritures, ou tout simplement être toute l’Ecriture :

  • Le prophète Isaïe : (Is. 66,12) :  – « Ils te porteront sur la hanche… » –  » vous serez allaités, portés sur la hanche »… – « on vous caressera en vous tenant sur les genoux »…
  • Le livre des Proverbes (Pr 8,1 / 8,22…) : le « trône de la sagesse »…
  • Le livre de l’apocalypse (Ap 12,1 et suiv.) parle de la Vierge sous la forme assomptionnelle, en tout cas ne portant pas l’enfant dans les bras. C’est le cas aussi à propos de « la petite nuée » chez le prophète Elie. (voir 1 R 19,44) 
  • La Vierge à l’enfant, peinte ou sculptée, a- t-elle trouvé des contradicteurs au culte qui lui est voué ? : L’image précise scripturaire est pauvre.

L'adoration des mages

La scène de “L’adoration des mages” (voir l’Évangile selon Matthieu (2, 1-12) est utilisée fréquemment dans les premières représentations peintes, et par conséquent dans de premières sculptures (voir la “bulle d’or byzantine”): Marie est assise, elle porte l’enfant sur ses genoux, qui accueille et reçoit les mages ainsi que leurs présents.

Théotokos

Personne “charnière” des Ecritures, la Vierge est accompagnée de son Fils (voir les évangiles de Jean 2,1, et 19, 25…, Luc…): Elle concourt à l’histoire du salut.
Le dogme, christique, passe par Marie, et sa figuration est expression théologique pour le peuple chrétien.

La Vierge à l’enfant est -« dogme matérialisé » des évangiles, des écritures, de l’incarnation.
L’image synthétise la foi des croyants et :
comme « Théotokos », sa représentation est une statue binôme. 

*(Le titre de Théotokos (mère de Dieu), attribué à la Vierge Marie, apparaît en 325, l’année du Premier concile de Nicée, avant celui du concile d’Éphèse, 430- 431).

Une statue binôme : Les premières Vierges

J’ai choisi la Vierge à l’enfant de la catacombe de Priscille (Priscilla), des sous- sols de Rome.
Le christianisme, religion officielle en 311, permet l’utilisation, la création et par ce fait la diffusion d’images associées au culte.

« …c’est à Rome, vers la fin du IV ème siècle que semble avoir été créée une image tant appréciée de l’Occident, celle de la Vierge reine, assise et couronnée… » (Yves Christe, « la grammaire des formes et des styles », off. du livre, 1982) 

Prière à la Vierge, sur laquelle figure le "Théotokos", mère de Dieu. 4eme siècle

Les premières :

  • la Vierge de la Catacombe de Priscille (Vierge assise, l’enfant sur ses genoux)
  • la Madonna della Clemenza (Rome)
  • La Vierge du sacramentaire de Drogon…(issue de représentation de type “adoration des mages” : (voir page suivante)
  • La bulle d’or byzantine «la dame du Turunuelo»…  

La paternité des icônes

Les “écrivains” d’icônes se sont efforcés de représenter « la mère de Dieu », ou d’exprimer le mystère de « la maternité divine » le plus fidèlement possible par cette “technique”.

En icône et mosaïque, trois types de représentations se développent. Ce sont :

  • la Vierge « royale »
  • la Vierge « guide »
  • la Vierge de « tendresse ».

Voir la Vierge « Panagia (Panayia) angeloktisti » (VI ème siècle) de l’église de Kiti (Chypre).

Quels ont été les grands sculpteurs de la Vierge au moyen- âge ?

Nombreuses sont les statues qui n’ont pas de signature, toutefois on peut noter certains sculpteurs :

  • Giovanni Pisano
  • Jean de Liège
  • André Beauneveu
  • Claus Sluter
  • Hans Geiler
  • Michel Erhart
  • Hans Leinberger
    et bien d’autres
Icône russe
histoire de la vierge sculpture statue en pierre sculptee
Vierge, clermont - Ferrand 10 ème siècle

La Vierge, sourire de l'Europe

Les images « plastiques » de la vierge se diffusent en Europe

Les représentations narratives, symboliques, sont inspirées des évangiles, ou d’écrits apocryphes.

  • L’icône restera la principale représentation pour les églises d’Orient, et dans l’art catholique la priorité est donnée à la statue.
    Le sujet de la Vierge est plus largement exprimé et développé sous cette forme majoritairement aux autres confessions chrétiennes :
  • Un art protestant dépourvu de statues ; Le protestantisme s’est défendu de trop grandes représentations, de figurations des saints ou de la Vierge.
  • Les églises orthodoxes privilégient l’icône (du grec εικόνα eikona) peinte, ou « écrite ».
    C’est sous cette forme, immuablement frontale ou tournée vers la droite, qu’est représentée « plastiquement » la Vierge ou plutôt « la Vierge à l’enfant ».

Au Moyen Age, des statues de Marie

Développée en Europe de l’Ouest, la sculpture s’est assimilé le sujet de « Marie » et a contribué ainsi à la diffusion d’une quantité de statues dont une grande majorité nous est parvenue.
Cette représentation mariale, spécifique, plastique, continue sa route malgré les tribulations historiques des différentes époques qu’elle traverse, et la popularité des arts profanes.

La Vierge royale

La Vierge « royale » (Marie est représentée en entier dans l’iconographie) est le type rapprochant de la “Vierge romane” qui se développera en Occident.

L'opportunité de la Vierge romane

La Vierge romane a son coté fascinant : hiératique, au regard fixé, profond et lointain, les mains impressionnantes de taille ; l’enfant Jésus plus qu’adulte…”parole” incontournable…

Mais le sculpteur a su utiliser sans le savoir le point sculpturalement important :
– la symétrie
La symétrie fascine. Elle n’a rien de naturel. Elle concentre et attire le regard.

drapé vierge statue marie romane histoire
Vierge romane en bois.

Acheter une Vierge romane

Martin Damay s’inspire des Ecritures pour créer ses vierges.
Découvrez les statues !

Satisfactions clients 100 %

5/5

La statue domine la production artistique

En Orient comme en Occident la Vierge tient une large part.
*La «théotokos» inspire la création iconographique en Orient, tandis qu’en Occident c’est la Vierge entière, c’est « la reine- Vierge », “Marie- reine”, qui s’impose, et en statue.
Des Vierges sont sculptées, transportables (les objets “somptuaires”).

De grands foyers de statues mariales

Certains types de vierges se retrouvent :

  • Le long des chemins de Saint Jacques de Compostelle ; on a observé une cohérence de styles (par exemple certaines « Vierges noires »)
  • Auprès des grandes villes ; la statue de Marie est très prisée, et demandée dans les édifices religieux dès lors consacrés à « Notre Dame ».
  • Des statues de Vierges ont été moulées, puis reproduites en pierre reconstituée ou en terre cuite. Il subsiste des moules conservés de ces statues.

Que dire du drapé de la Vierge ?

De majestueux types de drapés reflétant l'histoire

Consultez

L'expérience du sculpteur en la matière

Le drapé de la Vierge est très développé à partir du XIV ème siècle. Les sculpteurs en ont bien défini l’enjeu “plastique” . Ce sont les meilleurs ! 

Acheter une Vierge de type gothique

Martin Damay s’inspire des Ecritures pour créer ses vierges.
Découvrez les statues !

Satisfactions clients 100 %

5/5

Conclusion de ce premier parcours

La statue de la Vierge largement diffusée en Europe et principalement en Europe de l’Ouest est le témoignage de la vitalité humaine à l’appréhension tridimensionnelle dans l’histoire. La Vierge ne reste pas un “concept abstrait”, un texte lu et écouté, mais elle participe à l’ingéniosité et au besoin humain de créer sous forme tridimensionnelle des supports qui ont laissé de nombreuses traces dans l’histoire. 

Parcours de différents types

Notre dame de beauregard

La vierge dite “Notre dame de beauregard” est une statue de type “gothique”. La statue se situe à Orgon (13).
Martin Damay a reproduit cette statue, en pierre, en 2019

La statue

Vêtue d’un voile et d’un manteau qui recouvre tout le corps de “notre dame de Beauregard”, les plis des drapés sont abondants et son typiques de cette période (à partir du XIV -ème siècle) Le voile laisse voir les cheveux ondulés.
La Vierge debout est vêtue d’une robe longue recouverte d’un manteau, ramené sur le bras droit pour retomber en volutes
De la main droite, elle tendait sans doute un sceptre.
L’Enfant qu’elle soutient sur son bras gauche est jovial, il porte une tunique qui laisse voir ses orteils nus. Tenant la main droite sous le menton de sa mère (comparer par exemple avec La Vierge de Vandenesse en Auxois) il tient une sphère dans la main gauche.
La sculpture “notre dame de Beauregard” est caractéristique des statues des années 1300-1400. Située à Orgon (13067) elle est à proximité des influences d’Avignon (palais des papes…)
Le visage de la Vierge aux

  • traits fins
  • aux yeux en amande et aux arcades légèrement baissées
  • au menton pointus et au léger sourire
    répond à l’idéal de beauté de l’époque.
statue sculpture vierge pierre sculptee martin damay
Martin Damay, copie de la statue Notre Dame de Beauregard

La vidéo

La statue d'Aleaume

La Vierge dite « d’Aleaume », nous est conservée par un dessin du milieu du Xème siècle qui représente Marie et son enfant…

Page suivante

  • la statue d’Aleaume
  • La France et l’Europe, de grands foyers d’image mariale dans l’histoire (suite)
  • La Vierge noire
  • Statues au XIV ème siècle
  • Une statue, études
  • Un artiste contemporain crée la Vierge

Je découvre les peintures du sculpteur Martin Damay !

J'aime cette étude : je deviens Contributeur !